Où en sommes-nous des scénarios du #GIEC 1 : #Réchauffement de 1,5 ou 4°C ?

 In Energies info en ligne, Plaidoyer, rechauffement climatique

« Il ne nous reste plus que 3 ans pour limiter le réchauffement climatique ! » Les émissions de gaz à effet de serre doivent atteindre leur maximum au plus tard en 2025 puis diminuer ensuite ! Voilà l’une des principales injonctions du 6ème rapport du GIEC1, paru ce printemps, si l’humanité veut se maintenir dans le scénario socio-économique SSP1 intitulé « Développement  durable » qui permet de limiter le réchauffement global à 1,5 °C ! »

Une énième alerte du GIEC qui n’a toutefois pas trouvé  beaucoup d’échos car la guerre en Ukraine venait d’éclater et s’est accaparée le devant de la scène médiatique. On ne peut que le regretter amèrement  … encore qu’en coulisses il y a risque de bien pire pour le climat !

C’est qu’à court et moyen terme, la guerre économique et financière, principale réponse de l’Occident à l’agression russe, entraine une recomposition géostratégique et économique à l’échelle de la planète :  montée des nationalismes et  recherche de sécurité militaire, compétition accrue autour de  la souveraineté et de la sécurité alimentaire et énergétique,  risque de constitution de blocs économiques étanches autour des Etats-Unis/Europe et leurs alliés, autour de la Russie, de la Chine, de l’Inde et des pays non-alignés … bref, ça y ressemble beaucoup : l’humanité ne serait-elle pas en train de se précipiter dans le scénario SSP3 du GIEC ?  Et, faut-il le rappeler, le scénario SSP3  intitulé « Rivalités régionales2 » tend vers un réchauffement catastrophique de 4 °C !

Dans ce nouveau contexte global il y a alors quelque chose d’un peu dérisoire dans ce « Il ne nous reste plus que 3 ans […] pour limiter le réchauffement climatique à 1,5°C ». Faudra-il alors attendre que le GIEC nous dise, au bout de 2 ans et 11 mois, d’un ton toujours aussi docte et neutre, qu’il « ne nous reste plus qu’un mois » pour prendre conscience de cette dérision ? De cette probable catastrophe en cours ?

Le monde d’après ne sera pas le même, tout le monde s’accorde à le dire : la guerre en Ukraine nous montre que le monde de demain pourrait être celui d’avant-hier ! Mais la crise du Covid nous a montré que l’humanité peut aussi se mobiliser rapidement dans le bon sens lorsque la volonté politique est là … et donc qu’elle est aussi en capacité de le faire pour sauver le climat !

Contribuons alors aux bons choix pour l’humanité … le combat pour le climat nécessite la coopération et la solidarité entre tous les Etats, l’affirmation d’une « citoyenneté de la planète » inaliénable, et surtout le combat pour le climat doit aller de pair avec la recherche incessante de la paix… et de la paix économique aussi !

Yves Hauss

administrateur, climatologue

Recent Posts

Leave a Comment

Contact Us

Nous sommes joignable par mail.

Not readable? Change text. captcha txt

Start typing and press Enter to search