Solaire thermique : mode d’emploi #solairethermique

 In Actualités, Conseil, Energies info en ligne, Solaire

De nombreuses communes disposent d’installations solaires thermiques attrayantes, mais il est fréquent de constater qu’elles ne sont plus utilisées ou ne fonctionnent plus. Cet article met en lumière certains points à surveiller pour vous assurer que votre installation est correctement dimensionnée et fonctionne correctement.

 

Solaire thermique à Masevaux – Ces panneaux sont auto-vidangeables : en l’absence de besoin de chaleur, il n’y a pas de fluide dans le circuit solaire, évitant ainsi les problèmes de surpression ou de gel

Dimensionnement :

Avant de vous lancer dans l’aventure solaire thermique, il est important de vous assurer que les consommations d’eau chaude sont suffisamment importantes pour justifier une telle installation. Les écoles, qui consomment peu d’eau chaude en été, ne nécessitent souvent pas une telle installation. Les logements collectifs, les clubhouses, les salles de sport, les cuisines collectives et les piscines sont des exemples d’usage idéal.

Surveillance de premier niveau

L’utilisateur et les services techniques peuvent effectuer les premières vérifications visuelles pour s’assurer que tout est en ordre. Il est important de :

  • Vérifier régulièrement l’état de propreté de la vitre du panneau solaire. En cas d’importantes traces de salissures, il faut prévoir un nettoyage si la pluie ne suffit plus !
  • S’assurer que l’installation est correctement branchée électriquement et fonctionne correctement.
  • Repérer toute fuite de fluide caloporteur visible et accessible.
  • Lorsque l’installation fonctionne, vérifier que la température de retour du fluide caloporteur soit supérieure à celle de l’aller.
  • Vérifier la stabilité de la pression du fluide sur le manomètre solaire. Il ne doit pas y avoir de variation importante, et la pression ne doit pas être inférieure à la pression minimale qui a été prévue à la mise en route (par exemple 1 bar pour une installation sur une toiture n’excédant pas 10 mètres).

En cas d’anomalie, il est important de prévenir rapidement l’exploitant pour une éventuelle intervention.

Entretien régulier

L’entretien régulier de votre installation solaire thermique est essentiel pour garantir son bon fonctionnement et son rendement optimal, que vous ayez choisi des capteurs plans ou des capteurs à tubes sous-vides. Voici les principaux éléments à (faire) vérifier :

  • Contrôle des organes de sécurité : fonctionnement correct de la soupape de sécurité solaire et du mitigeur en sortie du réservoir d’eau chaude sanitaire.
  • Sens de circulation du fluide : Il est important de s’assurer que l’installation n’a pas été montée à l’envers (oui, ça arrive hélas !).
  • Vérification de l’état des connexions électriques et des câbles pour les différents accessoires et la régulation solaire.
  • Contrôle du débit : la valeur du débit doit correspondre aux caractéristiques de l’installation solaire.
  • Fonctionnement de la commande de la régulation solaire
  • Pression de gonflage du vase d’expansion solaire correcte
  • Etat de l’anode au magnésium : elle doit protéger correctement le réservoir d’eau chaude sanitaire en acier émaillé.
  • État du fluide caloporteur solaire
  • Relevé de la production en kWh pour vérifier le bon fonctionnement.

Certains de ces points doivent être vérifiés par un professionnel. Assurez-vous que l’entretien de votre installation solaire thermique soit bien réalisé pour garantir son bon fonctionnement et son rendement optimal.

Pour aller plus loin, nous avons conçu un guide de la maintenance des installations solaires thermiques : contactez-nous pour que l’on vous oriente vers une solution adaptée à votre problématique.

Cédric Creton,

administrateur

Julien Afonso,

conseiller en énergie partagé

 

Recent Posts

Leave a Comment